Découverte d’une organisation secrète Découverte d’une organisation secrète
Reading Time: 2 minutesPost Views: 320 Le service de sécurité interne impérial a identifié la meurtrière du sénateur... Découverte d’une organisation secrète
Reading Time: 2 minutes

Le service de sécurité interne impérial a identifié la meurtrière du sénateur Nestor Cartesius comme membre d’une organisation secrète.

Le capitaine Niamh Seutonia, qui dirige l’enquête des SSII sur la mort de Cartesius, a publié cette déclaration :

« Nous avons déterminé qu’une substance neurotoxique était à l’origine de la mort du sénateur Cartesius et que la personne lui ayant administré ce poison connaissait nos mesures de sécurité. Notre enquête nous a ainsi menés vers une ancienne membre de la garde impériale, à présent tueuse à gages. Nous l’avons traquée jusqu’à sa cachette, mais elle a refusé de se rendre. Sa violente résistance ne nous a pas laissé d’autre choix que de l’abattre.

L’inspection des appareils de communication de la tueuse a confirmé qu’elle avait été engagée pour assassiner Cartesius et laisser derrière elle le message « Pour Jameson ». Ses employeurs se font appeler Ligue des représailles. Le mobile est donc bel et bien la vengeance, puisque l’objectif avoué de ce groupe est de « rendre justice aux victimes des crimes de l’INRA ».

Nous élargissons à présent notre enquête et avons formé une force spéciale dédiée au démantèlement et à la neutralisation de cette organisation avant qu’elle ne commette d’autres crimes. »

À la question de savoir si toute personne en lien avec l’INRA était en danger, le capitaine Seutonia a répondu :

« C’est une possibilité. Si la Ligue des représailles prend pour cible les descendants d’anciens membres de l’INRA, des milliers de personnes pourraient d’ores et déjà se trouver dans leur collimateur, et pas simplement dans l’Empire. C’est la raison pour laquelle j’ai contacté mes homologues de la Fédération et de l’Alliance afin de les inviter à collaborer avec notre force spéciale. »