Home > Actualité Galactique > Actualité galactique : Découverte d’autres bases de l’INRA

Actualité galactique : Découverte d’autres bases de l’INRA

Plusieurs autres avant-postes abandonnés de l’Intergalactic Naval Reserve Arm (INRA) ont été découverts dans l’espace civilisé.

Les documents retrouvés sur place en révèlent davantage sur la nature des activités de l’INRA. L’on découvre ainsi que le virus mycoide, qui avait permis de mettre un terme aux incursions thargoids des années 3100, est le fruit inattendu d’un projet de recherche secondaire.

Selon ces mêmes archives, l’INRA aurait ensuite testé cet agent biologique sur des Thargoids captifs. Cette révélation a aussitôt suscité l’outrage de nombreux comités éthiques.

Le texte suivant est extrait de l’un des journaux de l’INRA :

« Certains n’hésiteront pas à me couvrir d’opprobres pour ma contribution. Peu importe, je n’ai aucun regret. Les Thargoids sont des brutes assoiffées de destruction. Ils ne s’arrêteront pas avant de nous avoir exterminés. Alors, quand on conçoit une arme capable d’empêcher l’apocalypse, il est de notre devoir d’appuyer sur la gâchette. »

Il est à noter que tous les employés de l’organisation ne partageaient pas ce point de vue. Le scientifique à l’origine de la découverte du mycoide a livré ses doutes à la postérité :

« Aux yeux de l’opinion publique, l’INRA est un symbole d’espoir, de possibilités offertes par la collaboration des superpuissances. Si telles ont bien été les prémisses de sa naissance, je peux vous assurer que l’INRA n’a plus rien à voir avec cet idéal. Le progrès à tout prix, la justice subordonnée à la force, voilà ce que l’on y vénère. Les facettes les plus noires de l’âme humaine, au service d’une organisation entièrement vouée au développement d’armes toujours plus puissantes. »

Les réactions à ce rebondissement sont elles aussi des plus variées. Certains commentateurs soulignent le caractère immoral des actions de l’INRA. D’autres pointent du doigt, au contraire, que l’organisation a surtout pris les mesures nécessaires à la protection de l’humanité.

Nestor Cartesius, sénateur impérial, fait partie de ces derniers :

« Si l’INRA a bel et bien agi dans la clandestinité, il ne saurait être question d’avoir honte de cet héritage. Ce secret n’a tout simplement plus lieu d’être, l’INRA s’est contentée de remplir ses objectifs, en faisant preuve, ajouterai-je, d’une redoutable efficacité. Non, la seule question pertinente, c’est de savoir si ce travail peut nous être d’une quelconque utilité aujourd’hui, à l’heure où les Thargoids font leur retour sur la scène galactique. »

A voir aussi

Galactic News: Previously Unseen Thargoid Ships in Electra

Recent reports indicate that a new kind of Thargoid vessel has been encountered in the …