La rétrospective de l’an 3307 (première partie) La rétrospective de l’an 3307 (première partie)
Post Views: 577 La célèbre historienne Sima Kalhana revient sur les turbulences de l’année passée dans une série de quatre articles. « Le début... La rétrospective de l’an 3307 (première partie)

La célèbre historienne Sima Kalhana revient sur les turbulences de l’année passée dans une série de quatre articles.

« Le début de l’année 3307 a été secoué par une succession de crises, citons la montée en puissance de l’Armée de libération néo-marliniste (ALNM), la crise des réfugiés marlinistes ou les tensions croissantes entre l’Empire et la Fédération qui menaçaient de pousser les deux rivaux à une guerre ouverte, le tout sur fond de regain des attaques thargoids.

Face à cette situation explosive, Pranav Antal a proposé la tenue d’une conférence diplomatique entre les gouvernements des trois superpuissances, une initiative qui devait donner naissance au tout premier Sommet Galactique. Quelques semaines plus tard, c’est Sirius Corporation, réputée neutre, qui était désignée pour héberger la conférence. À noter que Li Yong-Rui devait remporter une nouvelle victoire en fondant les colonies marlinistes afin d’accueillir les millions de réfugiés politiques qui fuyaient l’Empire.

Le mois de février a été celui du procès de l’amiral de la flotte Vincent, accusé d’avoir orchestré la disparition du Starship One en 3301. Les débats ont permis de révéler l’identité de son commanditaire, nul autre que le PDG de Core Dynamics, Jupiter Rochester, dont l’objectif était de renverser la démocratie fédérale pour la remplacer par un gouvernement corporatiste.

Sa faction dissidente, Jupiter Division, a alors subi une écrasante défaite militaire, et Rochester lui-même a été condamné à la perpétuité. Ces événements ont également mené à l’annulation du rachat de Lakon Spaceways par Core Dynamics, permettant ainsi à l’Alliance de prendre une participation majoritaire au capital de l’entreprise.

Fin février a vu les principaux acteurs politiques de la galaxie se réunir enfin à l’occasion du Sommet Galactique. Le système de Sirius a accueilli à cette occasion des représentants de l’Alliance, de l’Empire, de la Fédération et des systèmes indépendants. Même le chef de guerre pirate Archon Delaine s’est invité à la conférence, provoquant une vive controverse avec son discours sur la « couronne faite d’os ».

S’il a d’abord semblé que les dissensions entre tant de personnalités aux caractères bien trempés risquaient plus de provoquer une guerre que d’en éviter une, des compromis ont peu à peu été arrachés, jusqu’à entrevoir la signature d’un traité visant à l’unité galactique contre la menace thargoid. Malheureusement, avant d’en arriver à cet heureux dénouement, le Sommet Galactique a été la victime collatérale d’une tragédie abominable.

L’attaque terroriste des Neuf Martyrs, ainsi que l’a baptisée le chef de l’ALNM Theta Seven, restera comme la plus sanglante de l’histoire. Plusieurs centaines de milliers de personnes ont perdu la vie lors de ces attentats ayant visé des spatioports de neuf systèmes, dont ceux des capitales des superpuissances, Alioth, Achenar et Sol. Cette atrocité sans nom a provoqué la fin précipitée de la conférence, non sans donner naissance à un nouvel élan de coopération entre les principaux participants.

Le nouvel accord signé lors du Sommet Galactique a alors abouti à la formation rapide de l’Unité antiterroriste affiliée (UAA). Rassemblant des représentants des services de sécurité des trois superpuissances et d’autres organisations, l’UAA a reçu pour unique mandat de traquer et d’éliminer les membres de l’ALNM, une mission qui allait faire les gros titres tout au long du reste de l’année. »