Des activistes libèrent des esclaves impériaux Des activistes libèrent des esclaves impériaux
Post Views: 192 L’entreprise qui avait fait l’acquisition de 4 000 esclaves impériaux s’avère une championne de la cause abolitionniste. Sous le nom de Tilbery Construction,... Des activistes libèrent des esclaves impériaux

L’entreprise qui avait fait l’acquisition de 4 000 esclaves impériaux s’avère une championne de la cause abolitionniste.

Sous le nom de Tilbery Construction, le groupe avait affirmé vouloir affecter cette main-d’œuvre à la construction d’une station de traitement des eaux destinée à subvenir aux besoins de Port Isabelle, la capitale d’Eotienses A 3. Au lieu de cela, les esclaves ont été acheminés hors des murs de la ville où ils ont recouvré leur liberté.

Garrett Kline, qui s’était fait passer pour le PDG de l’organisation, a publié un communiqué triomphant :

« Tilbery Construction n’existait que pour une raison : lutter contre l’esclavage. En tant que membres du groupe Autonomy, nous rejetons toute forme d’abus institutionnel et nous nous battons au nom de la dignité humaine. C’est avec fierté que je vous confirme donc que nous avons sauvé quatre mille esclaves. Puissent-ils désormais profiter de leur liberté retrouvée et mener leur existence comme ils l’entendent. »

Autonomy est un réseau d’activistes radicaux opposés aux traditions esclavagistes impériales. Si ses partisans comptaient déjà plusieurs coups d’éclat à leur actif, ils n’avaient encore jamais mené à bien une opération de libération d’une telle ampleur.