Un portrait de Jordan Rochester Un portrait de Jordan Rochester
Post Views: 162 Devant la ferveur populaire suscitée par le fiancé de la princesse Aisling Duval, l’ambassadeur de la Fédération Jordan Rochester, la journaliste... Un portrait de Jordan Rochester

Devant la ferveur populaire suscitée par le fiancé de la princesse Aisling Duval, l’ambassadeur de la Fédération Jordan Rochester, la journaliste politique Cassia Carvalho a dressé son portrait pour le compte de l’Imperial Herald :

« Hier quasiment inconnu dans l’Empire, le nom de Jordan Rochester est aujourd’hui sur toutes les lèvres depuis les fiançailles de l’ambassadeur avec la princesse Duval. Au sein de la Fédération, en revanche, la famille Rochester est synonyme de succès depuis plus de deux cents ans.

Le nom de Rochester remonte au magnat autodidacte Apollo Rochester, le plus grand propriétaire terrien de son temps de Biggs Colony, dans le système d’Altair. Les générations suivantes ont chacune visé la gloire et la fortune, et l’expression « riche comme un Rochester » est entrée dans le langage courant.

De nos jours, la matriarche de la famille est Isolde Rochester. Elle siège au Congrès, fait partie des personnalités influentes du parti libéral et apporte un soutien sans faille à la présidente de l’opposition Felicia Winters. Isolde a élevé cinq enfants, dont Jordan, et ses accomplissements ont poussé ce dernier à entrer en politique.

Les frères et sœurs de Jordan se sont engagés sur des voies différentes. L’aîné, Jupiter, occupe un poste haut placé chez Core Dynamics et sa fortune se compte en milliards. Il y a quinze ans, son mariage a lui aussi fait la une des journaux, puisqu’il a épousé le célèbre acteur Tomas Turai. Leur fille Kali et leur fils Kalen sont aujourd’hui adolescents.

Les sœurs de Jordan, Juno et Jocasta, effectuent quant à elle des carrières brillantes au sein de la flotte, aux grades respectifs de vice-amiral et capitaine de vaisseau. Seul le benjamin de la famille, Jonah, ne peut se targuer d’aucun titre. Il est considéré comme la brebis galeuse de la famille.

Âgé seulement de 34 ans, Jordan est déjà entré dans l’histoire. Il a supervisé de nombreuses négociations extrêmement délicates pour le compte du Corps diplomatique de la Fédération et est perçu aujourd’hui comme un diplomate de confiance, au charme et au tact remarquables.

Son futur est pour le moins prometteur. Comment réussira-t-il à conjuguer sa carrière d’homme d’État de la Fédération et son statut de prince consort impérial ? Quelles ramifications aura l’union de la dynastie des Rochester avec celle de la maison Duval ? Une chose est sûre, plus que tous ses ancêtres réunis, Jordan a fait entrer le nom des Rochester dans l’histoire. »