L’heure du retour d’Aegis ? L’heure du retour d’Aegis ?
Post Views: 570 Le professeur Alba Tesreau a une nouvelle fois appelé à la réhabilitation de l’initiative anti-xénomorphe d’Aegis par les superpuissances. « Avec l’arrivée des... L’heure du retour d’Aegis ?

Le professeur Alba Tesreau a une nouvelle fois appelé à la réhabilitation de l’initiative anti-xénomorphe d’Aegis par les superpuissances.

« Avec l’arrivée des maelstroms, la Seconde Guerre thargoid a pris une tournure encore plus dramatique. Les xénomorphes attaquent sans relâche toutes les installations humaines à leur portée. Et sur huit fronts, cette portée s’étend chaque jour plus profondément au cœur des systèmes principaux.

À la lumière de ces terribles circonstances, la fermeture d’Aegis apparaît comme une effroyable erreur. Aujourd’hui, plus que jamais, nous avons besoin des capacités des superpuissances pour mener à bien des projets de recherches et de défense à grande échelle. Il est grand temps de faire revivre Aegis, avec tous les fonds et ressources disponibles.

En octobre, ma conférence a prouvé que la soif de collaboration ne faisait que grandir. De nombreux chefs militaires de l’Alliance et de la Fédération envisagent déjà de coopérer. La présidente de l’opposition, Felicia Winters, a récemment suggéré que la Fédération se devait de venir en aide à ceux qui vivent au-delà de ses frontières fédérales. Et la vice-première ministre Angela Corcoran défend la perspective d’une coalition au sein de l’Alliance.

Malheureusement, avec la politique isolationniste de l’Empire, il faudra se résoudre à voir deux superpuissances seulement soutenir cette renaissance. Mais ce serait déjà un progrès, en comparaison de la réponse maladroite et décousue actuellement apportée aux conquêtes thargoids. »

Si l’Alliance et la Fédération n’ont adressé aucune réponse officielle au professeur Tesreau, plusieurs membres du Congrès et de l’Assemblée ont individuellement réaffirmé leur soutien au rétablissement d’Aegis.

Dans l’Empire, seule Citizens’ Chronicle a fait mention de la campagne de Tesreau, en commentant : « Même au sein de la noblesse impériale, peu osent remettre en question les décrets de l’Empereur. Pour autant, ces voix se font de plus en plus insistantes. »