Les entretiens de Sanderlyn (3e partie) Les entretiens de Sanderlyn (3e partie)
Post Views: 371 Récemment invitée à interviewer plusieurs amiraux des trois superpuissances pour le compte de Vox Galactica, la journaliste Jade Sanderlyn nous livre... Les entretiens de Sanderlyn (3e partie)

Récemment invitée à interviewer plusieurs amiraux des trois superpuissances pour le compte de Vox Galactica, la journaliste Jade Sanderlyn nous livre ici des prises de parole publiques rares.

L’extrait qui suit est tiré d’un entretien avec l’amiral Rachel Ziegler de l’Alliance.

Jade Sanderlyn : Ici Jade Sanderlyn, pour Vox Galactica. Je me trouve actuellement aux côtés de l’amiral Rachel Ziegler de l’Alliance. Je suis ravie d’avoir l’opportunité de m’entretenir avec vous, amiral.

Rachel Ziegler : Le plaisir est partagé.

JS : Nous nous trouvons à bord du Salote Charm, qui est actuellement stationné dans le système de Didio, où une vaste armada thargoid attaque depuis deux jours les vaisseaux et les spatioports humains. Il se dit que Rédemption aurait fait appel à votre flotte, et à celles des autres superpuissances, pour tenir les Thargoids en respect jusqu’à ce que sa super-arme anti-xénomorphes…

RZ : Laissez-moi clarifier votre question avant que vous ne la finissiez. Ma priorité est la sécurité des milliards d’habitants de Didio. Nous ne sommes pas venus gagner du temps. Nous sommes ici pour anéantir les Thargoids.

JS : Compris, amiral. Rédemption vous a cependant demandé de tenir le temps qu’il puisse mettre sa super-arme en action, n’est-ce pas ?

RZ : En effet. Mais l’Alliance ne part pas du principe que Rédemption sera forcément capable de tenir sa promesse.

JS : À ce sujet, approuvez-vous ses méthodes ? Ses détracteurs affirment que l’utilisation d’une arme aussi puissante sans une évaluation préalable par des experts indépendants risque de mettre des vies en péril.

RZ : Que j’approuve ou non Rédemption n’a aucune importance. Le fait est que par deux fois, sa super-arme a éradiqué toute présence thargoid dans des systèmes entiers. Se priver d’un dispositif aussi puissant serait une erreur. Je vous accorde cependant que la question des risques encourus est parfaitement légitime. Nos décideurs, tant militaires que politiques, ne sauraient se fier exclusivement à la technologie de Rédemption. En particulier lorsque nous en savons si peu à son sujet.

JS : Cette ambiguïté préoccupe-t-elle l’Alliance ?

RZ : Elle devrait préoccuper tout un chacun. Jusqu’ici, Rédemption a toujours agi dans notre intérêt. Mais une arme aussi puissante deviendrait incroyablement dangereuse si elle venait à être recalibrée pour cibler les technologies humaines. Imaginez ce que l’ALNM aurait pu en faire.

JS : Des choses terribles, à n’en pas douter. Indépendamment de vos propres opinions, la présence de votre flotte à Didio pourrait toutefois être perçue comme un soutien apporté à Rédemption par le commandement allié.

RZ : Comme je vous l’ai dit, les résultats de Rédemption sont plus qu’impressionnants.

JS : Espérons qu’ils le restent à l’avenir. Nous allons maintenant faire une courte pause. Je vous donne rendez-vous après ces quelques messages.

Le reste de cet entretien est disponible aux pilotes se rendant au méga-vaisseau Salote Charm dans le système Didio.