Une religion obscure condamne la secte du Dieu des confins Une religion obscure condamne la secte du Dieu des confins
Post Views: 43 L’Église du Vide éternel a juré de s’en prendre à la secte favorable aux Thargoids du Dieu des confins. Un porte-parole,... Une religion obscure condamne la secte du Dieu des confins

L’Église du Vide éternel a juré de s’en prendre à la secte favorable aux Thargoids du Dieu des confins.

Un porte-parole, qui s’est présenté comme le cardinal Hieronymous, a fait la déclaration suivante :

« Nous, disciples des Guardians, déclarons la guerre à ceux qui ont vendu leurs âmes aux démons thargoids. Nous faisons le serment de purger la galaxie de leur doctrine maléfique et de leur présence. »

Depuis, l’Église a reçu une vague de soutien de la part des communautés locales. Juanita Bishop, opposante avérée de la secte du Dieu des confins, a réagi en ces termes :

« Il était temps que quelqu’un se décide à agir ! Le public se doit de soutenir l’Église, nous devons l’aider à faire disparaître ces xénophiles de nos rues. »

Les forces de l’ordre d’un grand nombre de systèmes ont toutefois rappelé que la secte du Dieu des confins possède le statut légal de religion. Toute violence envers ses fidèles sera naturellement punie par la loi.

Le docteur Alfred Ulyanov, exothéologue de renom, a analysé la situation sur le fil d’information Rewired :

« Plusieurs cultes apocalyptiques sont apparus au cours des derniers mois, comme Homo Terminus, Nova Imperium ou l’Ordre de l’Extinction. Parmi ceux que j’ai pu étudier, l’Église du Vide éternel possède une particularité unique : au lieu de promettre la destruction, elle offre l’espoir. À l’en croire, l’adoration des Guardians permettra d’éviter de succomber aux Thargoids, ce credo expliquant d’ailleurs sous doute sa grande popularité. La dichotomie religieuse classique du Bien contre le Mal a encore de beaux jours devant elle.

Il est évident que l’Église profite de l’animosité envers la secte du Dieu des confins pour faire du prosélytisme. Bien que sans fondement, la rumeur de l’existence d’humains œuvrant secrètement pour le compte des xénomorphes a suscité une forte angoisse. En lançant cette guerre sainte, l’Église réussit avant tout à légitimer sa propre existence. »