Une intrusion perturbe la conférence d’Aegis Une intrusion perturbe la conférence d’Aegis
Post Views: 659 L’unique survivante des tristement célèbres expériences du projet Séraphin a visiblement fait irruption à la conférence d’Aegis devant un public interloqué.... Une intrusion perturbe la conférence d’Aegis

L’unique survivante des tristement célèbres expériences du projet Séraphin a visiblement fait irruption à la conférence d’Aegis devant un public interloqué.

Vox Galactica publie un rapport du journaliste Allan Mantle qui a assisté à la scène :

« À la surprise générale, une intruse a surgi en hurlant au beau milieu d’une discussion au sujet du « rugissement » thargoid qui a balayé HIP 22460 et a récemment été rendu public. Bouche bée, nous avons tous regardé ce petit bout de femme débraillée, qui avait réussi à déjouer le système de sécurité, se frayer un chemin jusqu’à la scène, désarmant plusieurs gardes au passage. Autour de moi, de nombreux invités ont pris la fuite, mais le professeur Alba Tesreau est restée de marbre.

L’intruse a hurlé d’une voix rauque qu’elle s’appelait Seo Jin-ae, avant d’ajouter en invectivant Tesreau en personne : « Vous me connaissez ! » Lorsqu’elle a relevé sa manche pour montrer quelque chose, mes caméras drones ont pu filmer le symbole « D-2 » tatoué sur son avant-bras.

Elle a ensuite agrippé le professeur Tesreau : « Je ne sais pas à qui m’adresser. Je sais… a-t-elle confié en pointant du doigt les écrans qui diffusaient l’analyse du rugissement thargoid de HIP 22460. Je sais ce que ça signifie. C’est trop tard, on ne peut plus arrêter ce qui arrive. »

Tesreau a immédiatement ordonné à la sécurité de baisser les armes. Elle a ensuite demandé à plusieurs anciens membres d’Aegis de l’aider à escorter la femme hors de la scène. Au bout de quelques minutes, une annonce a indiqué que cette présentation était annulée, et que les discussions suivantes se tiendraient dans la salle principale. »

L’existence du sujet D-2 a été révélée lors de la découverte de l’installation abandonnée Oaken Point, dans le système de HIP 26176. Des enregistrements trouvés sur place décrivaient les expériences du projet Séraphin visant à créer des pilotes humains capables de prendre les commandes de vaisseaux thargoids. Le sujet D-2 a réussi à échapper à son sort en se dissimulant dans un navire en partance. En juin, D-2 a contacté le professeur Tesreau pour indiquer la présence d’une base de l’INRA dans le système DG Canum Venaticorum, ce qui a permis de révéler que Rédemption n’était autre que le docteur Caleb Wycherley de la société alors connue sous le nom d’Azimuth Biochemicals.