Tesreau met en avant l’« inhumanité » d’Azimuth Tesreau met en avant l’« inhumanité » d’Azimuth
Post Views: 428 Le professeur Alba Tesreau, ancienne responsable de la recherche chez Aegis, a vivement réagi aux récents propos d’Azimuth Biotech : « Il y... Tesreau met en avant l’« inhumanité » d’Azimuth

Le professeur Alba Tesreau, ancienne responsable de la recherche chez Aegis, a vivement réagi aux récents propos d’Azimuth Biotech :

« Il y a peu, le directeur Torben Rademaker dressait un portrait trompeur des pilotes s’échinant à déjouer les plans d’Azimuth Biotech. Il décrit ces commandants comme des criminels à la solde des xénomorphes, de véritables traîtres à l’humanité. Bien entendu, c’est absolument faux. Car leur lutte n’a qu’un seul objet : l’inhumanité, la cruauté et la brutalité d’Azimuth.

Si Rédemption concentre aujourd’hui ses efforts sur HIP 22460, cela n’a rien de surprenant : voilà bien longtemps que ce système fait partie du sinistre héritage d’Azimuth. On trouve sur la planète 7c une colonie abandonnée, Fort Asch, où des scientifiques dénués de toute conscience se sont livrés à des expériences illégales atroces pour tenter de relier l’esprit humain au système de contrôle des vaisseaux thargoids. Grâce à l’unique survivante de ce « projet Séraphin », simplement connue sous le nom de « sujet D-2 », nous savons à quel point ces travaux ont pu être violents.

En orbite autour de la planète 10b, aux côtés du Bright Sentinel, on peut voir dériver l’Overlook, un méga-vaisseau en piteux état laissant dans son sillage un nuage de débris toxiques. Si d’après certains, il a été la cible d’une attaque thargoid récente, je peux affirmer qu’en réalité, il a longtemps été le quartier général de l’Escadron noir. Cette organisation secrète envoyait des groupes d’intervention faire disparaître les preuves de l’existence des Thargoids, de façon à ce que le public n’en ait pas vent. En collaborant avec l’Escadron noir, Azimuth a ainsi réussi à se créer un monopole dans le domaine de la recherche xénologique.

Depuis deux siècles, la société ne recule devant rien pour faire main basse sur les technologies étrangères à l’humanité, qu’elle utilise ensuite à des fins militaires. Si l’équipage de l’Alexandria a été sacrifié, c’est uniquement pour voler du matériel des Guardians dans le but de produire cette super-arme. Et aujourd’hui, cet appareil génocidaire, financé par le sang de milliers de victimes, se voit qualifier de « noble projet ».

Caleb Wycherley s’est réinventé sous le nom de Rédemption, mais cette nouvelle image ne suffit pas à dissimuler sa nature malveillante. Les gens accusés de trahison par Rademaker sont simplement poussés par leur conscience et leur soif de justice. Je demande donc aux dirigeants de l’Alliance, de l’Empire et de la Fédération de suivre leur exemple en retirant leur soutien à cette organisation ignoble. »