Lori Jameson condamne l’organisation terroriste Lori Jameson condamne l’organisation terroriste
Post Views: 191 Lori Jameson vient de faire une déclaration publique au sujet de la Ligue des représailles. Rappelons que le groupe terroriste affirme... Lori Jameson condamne l’organisation terroriste

Lori Jameson vient de faire une déclaration publique au sujet de la Ligue des représailles. Rappelons que le groupe terroriste affirme vouloir venger la trahison de son aïeul, le légendaire commandant John Jameson.

Le message de la célèbre ingénieure a été enregistré au Jameson Memorial et diffusé par plusieurs réseaux médiatiques :

« De nombreuses interrogations circulent au sujet de mes liens supposés avec la Ligue des représailles, ce groupe qui multiplie les assassinats depuis plusieurs semaines. Je tiens donc à saisir cette occasion pour affirmer publiquement que je ne suis liée ni de près ni de loin à cette organisation. Comme vous tous, je suis révoltée par cette invraisemblable forme de terrorisme généalogique.

Bien que je ne sois pas disposée à discuter des affaires de ma famille sur la place publique, je veux que vous sachiez combien cette affaire me consterne. Soyez assurés que je fais tout mon possible pour aider les autorités.

Je suis sûre que Nexus, qui ou quoi qu’il puisse être, écoute ce message. Alors, je lui demande de mettre un terme à ces actes de vengeance commis au nom de mon arrière-grand-père. Ils n’ont aucun sens et sont inutilement cruels. Si vous voulez vraiment honorer sa mémoire, laissez-nous plutôt vivre en paix. »

L’agent Tanya Ramirez, membre de la force spéciale chargée d’arrêter la Ligue et rassemblant des agents des trois superpuissances, a ajouté :

« Je suis en mesure de confirmer que Lori Jameson coopère activement à notre enquête. Nous avons pu nous assurer que ni elle ni aucun des membres de sa famille ou de ses relations n’entretiennent le moindre lien avec la Ligue des représailles. Nous espérons que son message ramènera Nexus à la raison. Cette campagne de violence insensée doit s’interrompre. »