Les superpuissances réagissent suite à la dernière frappe de l’ALNM Les superpuissances réagissent suite à la dernière frappe de l’ALNM
Post Views: 113 Les relations entre l’Empire et la Fédération se sont dégradées après l’attaque terroriste des néo-marlinistes contre un spatioport fédéral. Le spatioport... Les superpuissances réagissent suite à la dernière frappe de l’ALNM

Les relations entre l’Empire et la Fédération se sont dégradées après l’attaque terroriste des néo-marlinistes contre un spatioport fédéral.

Le spatioport Kepler Orbital dans le système Atropos a été bombardé par l’ALNM dans le but d’éliminer plusieurs de ses membres détenus afin qu’ils ne puissent pas révéler des informations lors d’un interrogatoire du Service de sécurité de la Fédération.

L’ambassadrice impériale Imogen Luciana a déclaré :

« L’ALNM a évidemment trouvé une manière de mettre à profit ses usines à bombes du système LTT 1935. Si la Fédération ne s’était pas opposée à notre enquête, nous aurions pu les fermer et éviter l’attaque.

Notre avertissement à propos de cette menace extrémiste a été ignoré, et la Fédération en paye maintenant le prix. Nous insistons encore une fois pour que tous les marlinistes soient rapatriés dans l’Empire. »

L’ambassadeur Jordan Rochester n’a pas répondu, mais a confirmé que les ambassades fédérales de plusieurs systèmes impériaux avaient fermé après que de violentes manifestations anti-marlinistes ont mis en danger la vie des employés diplomatiques.

Au Congrès, le vice-président Brad Mitchell a tenu la présidente de l’opposition Felicia Winters pour responsable de l’attaque récente. Il l’a accusée d’avoir « déroulé le tapis rouge pour les terroristes » en offrant l’asile aux marlinistes. Les autres membres du Congrès ont argumenté qu’elle avait favorisé les citoyens impériaux au détriment des citoyens fédéraux.

Il apparaît que Winters soit en train de perdre le capital politique qu’elle avait récemment obtenu. Cependant, la popularité du parti libéral reste élevée à la suite du lien supposé entre le président Hudson et la destruction du Starship One.