Les plantes malades présentent des symptômes communs Les plantes malades présentent des symptômes communs
Post Views: 94 L’Association interstellaire du monde agricole a identifié des facteurs communs entre les mauvaises récoltes que connaissent différents systèmes depuis plusieurs semaines.... Les plantes malades présentent des symptômes communs

L’Association interstellaire du monde agricole a identifié des facteurs communs entre les mauvaises récoltes que connaissent différents systèmes depuis plusieurs semaines.

Porte-parole de l’organisation, le docteur Genevieve Kane, évoque ainsi des similarités biologiques observées chez les plantes malades.

« Nous avons rassemblé de nombreux rapports rédigés par les fermiers victimes de ce coup du sort. Chaque fois, des pousses en parfaite santé se sont brusquement flétries en l’espace de quelques jours. Des ingénieurs agronomes confirment que le phénomène est identique d’une culture à l’autre et notent la présence d’éléments génétiques présentant des ressemblances avec des agents pathogènes connus. Pour autant, la cause exacte du fléau leur échappe encore.

Naturellement, l’AIMA poursuit ses investigations en coopération avec d’autres organismes agricoles et scientifiques. »

La pénurie de produits alimentaires essentiels n’est pas sans répercussions sur les mondes centraux. Les magasins sont en effet pris d’assaut, tant les citoyens paniqués entreprennent de se constituer des stocks de provisions. Si les denrées non périssables permettent encore de tenir le spectre de la famine en respect, certains gouvernements locaux sont d’ores et déjà dépassés par l’ampleur de la crise.

Le communiqué suivant, qui émane du cabinet de Nadeem Clayton, gouverneur d’Orerve, illustre parfaitement la situation :

« Nous pouvons vous assurer que toute perturbation n’est que temporaire. Nous sommes en mesure de garantir que notre système est à l’abri de toute pénurie de denrées alimentaires de première nécessité et nous invitons donc le public à garder son calme. Un comité vient d’être créé pour évaluer la possibilité d’apporter un éventuel soutien financier aux propriétaires terriens affectés par ce regrettable incident. »