Le mystère de l’assassin de Mars Le mystère de l’assassin de Mars
Post Views: 970 Le suspecté « assassin impérial » qui a tiré sur le PDG de Caine-Massey Johann Fleischer a été blanchi de tout lien avec... Le mystère de l’assassin de Mars

Le suspecté « assassin impérial » qui a tiré sur le PDG de Caine-Massey Johann Fleischer a été blanchi de tout lien avec l’Empire.

L’agent Viola Trask de la Federal Intelligence Agency a fait une déclaration aux médias :

« Notre enquête a déterminé que l’homme que nous détenons est un mercenaire professionnel appelé Kieran Rayne, natif du système Alpha Caeli. Pendant une décennie, il a opéré comme tueur à gages indépendant, utilisant plusieurs fausses identités. Le motif de l’assassinat n’est pas encore clair.

Malgré les premières indications, il n’y a pas de preuves que Rayne a été engagé par Torval Mining Ltd pour éliminer M. Fleischer. La mission a été organisée anonymement via un réseau de communications inconnu auquel nous ne pouvons pas accéder. L’arme et l’équipement de manufacture impériale qu’il a utilisé lui ont été fournies spécialement pour cette tâche. Il semble qu’il s’agisse d’un choix délibéré pour nourrir l’impression que l’assassinat a été commandé par des éléments au sein de l’Empire.

Il n’est pas passé inaperçu que les preuves impliquant un agent des renseignements impériaux étaient “trop belles pour êtres vraies”. J’aimerais souligner que la FIA était au courant de cette possibilité. Il est regrettable que les dirigeants de Caine-Massey aient déployé leurs forces de sécurité dans Tavgi avant que notre enquête ne soit terminée. »

Le Congrès a accepté ce rapport et a déclaré qu’aucune autre mesure ne sera prise. Une fois l’interrogatoire de la FIA terminé, Rayne devrait être condamné à une peine d’emprisonnement à vie dans une prison de haute sécurité.

Philippa Barlow-Lyons, la nouvelle PDG de Caine-Massey, a évoqué ce développement lors d’une allocution devant les employés de l’entreprise :

« Je sais que personne ne pourra jamais remplacer Johann, qui représentait tant pour nous. En sa mémoire, je compte diriger exactement comme il l’aurait voulu. Nous n’avons pas d’autre choix que d’accepter les résultats de l’enquête et de retirer officiellement nos accusations contre Zemina Torval et sa famille. Je reconnais que le chagrin a peut-être eu raison de moi ces derniers jours. Mais dans mon cœur, je sais qu’un jour la vérité éclatera au grand jour et que les coupables devront faire face à la justice fédérale. »