L’Alliance examine le Pacte de défense Sirius L’Alliance examine le Pacte de défense Sirius
Post Views: 1 153 L’Assemblée de l’Alliance a approuvé une évaluation formelle de son pacte de défense stratégique avec Sirius Corporation. Le vote pour lancer... L’Alliance examine le Pacte de défense Sirius

L’Assemblée de l’Alliance a approuvé une évaluation formelle de son pacte de défense stratégique avec Sirius Corporation.

Le vote pour lancer une enquête indépendante a été mené par la conseillère Nakato Kaine, qui a résumé :

« Ce partenariat est en vigueur depuis près de deux ans. Quel soutien militaire tangible avons-nous vu ? Sirius Corporation n’a pas fait grand-chose pour protéger les populations alliées contre les attaques ou les enlèvements. Les vaisseaux capitaux promis à la Force de défense de l’Alliance restent sur la planche à dessin. La flotte de Sirius n’engage même pas les flottes thargoids sur la ligne de front de cette guerre. Combien de temps encore devons-nous supporter les promesses sans lendemain de Li Yong-Rui ? »

L’amiral Nikolas Glass, représentant de la mégacorporation au Conseil des amiraux, a contesté ces affirmations :

« En vérité, une énorme quantité de travail se déroule en coulisses. Les techniciens de Sirius ont modernisé de nombreux vaisseaux de la FDA vieillissants avec des armes et des systèmes internes modernes. Nous avons investi de manière significative dans de nouveaux modules AX, tels que la batterie de missiles anti-xénomorphes et le dissipateur thermique préconçu. Et nos plans ont servi de base au missile d’extraction interne d’Aegis, qui a aidé à sauver tant de personnes des Titans. »

Un article éditorial de l’Old Worlds Gazette spéculait :

« Le pacte de défense stratégique a conduit à certains succès, tels que l’unité d’intervention de l’opération Tyndareus qui a repoussé une incursion thargoid en territoire allié. Mais c’était il y a plus d’un an, et l’idée d’une marine de l’Alliance soutenue par Sirius pour rivaliser avec l’Empire ou la Fédération ne s’est pas concrétisée.

Alors que le mécontentement grandit à l’Assemblée, l’option de renégocier le pacte a été soulevée parallèlement à la proposition de la conseillère Kaine de le résilier entièrement. Le Premier ministre Mahon fait face à des pressions politiques pour qu’il abandonne son engagement envers Sirius Corporation, surtout maintenant qu’une Aegis reconstituée dirige le développement de technologies anti-xénomorphes. »