La rébellion se répand dans les systèmes fédéraux La rébellion se répand dans les systèmes fédéraux
Post Views: 177 New Kuwembaa Labour, qui contrôle cinq systèmes, a déclenché une seconde vague de sécession en coupant les ponts avec la Fédération.... La rébellion se répand dans les systèmes fédéraux

New Kuwembaa Labour, qui contrôle cinq systèmes, a déclenché une seconde vague de sécession en coupant les ponts avec la Fédération.

À la suite de la victoire d’Azaladshu Free, une minorité de factions fédérales se détache de la superpuissance en protestation contre ses lois de surveillance civile.

Le gouverneur Sonal Mishra de New Kuwembaa Labour a effectué cette déclaration :

« Le gouvernement fédéral s’est attribué des pouvoirs draconiens pour espionner ses propres citoyens. Malheureusement la seule façon d’éviter cela est de nous retirer de l’Accord fédéral. J’exhorte le président à respecter nos souhaits et à accepter notre statut de souveraineté. »

En réponse, le président Zachary Hudson a ordonné au gouverneur Mishra de respecter la loi constitutionnelle ou d’assumer les conséquences. Il a également redirigé le méga-vaisseau Fortress Liberty vers le système Kuwembaa.

Les commentateurs politiques pensent que trois autres factions démocratiques fédérales sont prêtes à suivre l’exemple de New Kuwembaa Labour. Si cela arrive, jusqu’à 28 autres systèmes pourraient ainsi devenir indépendants.

Il y a également des rapports indiquant que les dirigeants influents au sein de la Coalition of Uteran et de Gluscap Labour, qui ont récemment fait sécession, ont exprimé leurs regrets de quitter la Fédération. Les membres du congrès qui les ont représentés auparavant pensent que ces factions pourraient être amenées à revenir.