La mort du sénateur relance le débat sur l’INRA La mort du sénateur relance le débat sur l’INRA
Post Views: 258 Le meurtre du sénateur impérial Nestor Cartesius, en suscitant l’intérêt de la communauté galactique et en soulevant de nombreuses questions, donne... La mort du sénateur relance le débat sur l’INRA

Le meurtre du sénateur impérial Nestor Cartesius, en suscitant l’intérêt de la communauté galactique et en soulevant de nombreuses questions, donne aussi un coup de projecteur aux anciennes activités de l’INRA.

Le professeur Oskar Kincaid, historien de l’Alliance, s’intéresse ainsi au contexte historique de l’affaire :

« L’INRA a toujours suscité de vives suspicions. Les archives de l’époque suggèrent que l’organisation a monté des opérations militaires biochimiques contre les Thargoids, lors de leur première incursion dans les années 3100. Il se murmurait d’ailleurs déjà, en ce temps-là, que l’INRA procédait à des expérimentations sur des xénomorphes encore vivants. Pour autant, aux yeux du grand plus nombre, ces actes relevaient surtout d’une nécessité absolue, celle de repousser coûte que coûte une puissance agressive et dominatrice.

Le lien entre des activités clandestines vieilles d’un demi-siècle et la mort récente d’un sénateur impérial est un mystère sujet à débat. Historiquement, néanmoins, les cas de vengeance tardive abondent. Il n’est pas rare de voir une famille ou un groupe de disciples s’en prendre à une autre au nom du grief d’un ancêtre ou d’un fondateur. Le fil de l’histoire se dévide ainsi souvent au gré des trames des lignées. »

Jast Fernández, éditeur en chef d’un groupe médiatique indépendant, a quant à lui fait preuve d’une surprenante honnêteté :

« À l’évidence, c’est la découverte récente du vaisseau du commandant Jameson qui a poussé le meurtrier à passer à l’acte. En effet, le journal de bord prouve sans nul doute que l’INRA a manipulé, puis sacrifié, cette figure historique. Et Nestor Cartesius, en raison des méfaits de l’un de ses arrière-grands-parents, est naturellement devenu une cible. Si le meurtre n’est jamais justifiable, force est de reconnaître que, d’un point de vue éthique, la situation n’est ni blanche ni noire. La trahison de Jameson par l’INRA est une telle injustice qu’elle ne saurait rester impunie. »

Plusieurs médias impériaux ont relayé l’appel du sénateur Pal Vespasian :

« La perte de mon ami et collègue sénateur est une terrible tragédie. J’invite le public à laisser la famille de Nestor en paix, qu’elle puisse faire son deuil aussi sereinement que se peut. »

Le capitaine Niamh Seutonia, qui dirige l’enquête des SSII, a également publié une brève déclaration :

« À ce stade, il est inutile de perdre du temps à échafauder des théories diverses. Nos équipes scientifiques passent la scène du crime au peigne fin. Nous évaluons en parallèle tous les tenants et aboutissants de l’affaire. Naturellement, je tiendrai le public informé de toute avancée. »