La Fédération en émoi après la violation d’Hudson La Fédération en émoi après la violation d’Hudson
Post Views: 431 Suite à la suggestion du président Zachary Hudson d’annuler la limite de mandat de huit ans à laquelle il est confronté,... La Fédération en émoi après la violation d’Hudson

Suite à la suggestion du président Zachary Hudson d’annuler la limite de mandat de huit ans à laquelle il est confronté, les troubles de l’ordre public se multiplient au sein de la Fédération.

Les partisans de la présidente de l’opposition Felicia Winters sont à l’avant-garde des manifestations contre ce que l’on appelle la Violation d’Hudson, alors que les débats sur la question ont ouvert au Congrès.

Les médias fédéraux consacrent toute leur énergie et leur attention à la situation, ainsi qu’en atteste cette revue de presse :

Federal Free Press : « Comme toujours, Felicia Winters est la seule à faire part du sens des responsabilités. Elle s’oppose légalement et légitimement à la tentative du président en exercice de s’affranchir des règles et conventions en vigueur. L’annulation du 77e amendement porterait tout simplement un coup fatal à notre démocratie millénaire. »

Sol Today : « Entendons-nous bien sur les choix qui s’offrent à nous ! Vaut-il mieux conserver Hudson quelques années encore, jusqu’à ce que la situation s’apaise, ou est-il préférable de remettre les clés du pouvoir à Winters et voir le gouvernement fédéral s’effondrer pathétiquement sous le poids d’un fardeau que la présidente de l’opposition ne sera jamais en mesure de supporter ? »

The Federal Times : « Les électeurs républicains modérés voient la Violation d’Hudson d’un mauvais œil, avant tout car elle les prive de la possibilité d’élire une nouvelle administration. Le vice-président Jerome Archer, la secrétaire d’État Lana Berkovich et le grand bâtonnier Edwin Espinosa entretiennent certainement l’ambition d’accéder à la fonction suprême, mais ils devront faire une croix sur le scrutin de 3309 si Hudson arrive à ses fins. »