Un journaliste du Federal Times apporte de la crédibilité à l’histoire de «Master Chef» Un journaliste du Federal Times apporte de la crédibilité à l’histoire de «Master Chef»
Post Views: 988 Plus tôt aujourd’hui, un message anonyme a été transmis parmis un flot de nouvelles prétendant que des expériences génétiques secrètes étaient... Un journaliste du Federal Times apporte de la crédibilité à l’histoire de «Master Chef»

Plus tôt aujourd’hui, un message anonyme a été transmis parmis un flot de nouvelles prétendant que des expériences génétiques secrètes étaient menées dans le système Noti. De nombreuses personnes ont classé le message comme un canular, mais il semble maintenant que le communiqué aurait une base véridique. Marc Garfield, un journaliste du Federal Times, aurait vu les soi-disant «master chefs» et la rencontre a clairement été marquante:

« Il y a un centre d’entraînement secret à Weber Gateway. J’ai réussi à me faufiler par un conduit d’aération. Dans une pièce, j’ai vu de nombreux esclaves couper des légumes, les yeux bandés, tandis qu’une alarme assourdissante s’éteignait. Si les esclaves tombent en dessous d’un certain taux d’efficacité ou de précision, on leur
assenait un choc électrique. Dans une autre salle ils s’agittaient en faisant un soufflé, du moins je pense que c’était un soufflé, je ne suis pas un expert.  »

Garfield est un journaliste respecté, et son témoignage prête une grande crédibilité à l’histoire du «master chefs». Le journaliste prétend également que l’appel de Revolutionary Noti Value Party pour la ruée d’Aganippe a été coordonné par l’organisation qui a créé les «master chefs» et il a suggéré que cet appel d’offre pourrait faire partie d’une initiative visant à introduire les esclaves cuisiniers sur le marché comme une marchandise négociable.