Rapport Baumann : « Il faut démanteler Aegis » Rapport Baumann : « Il faut démanteler Aegis »
Post Views: 82 L’enquête indépendante visant Aegis vient de livrer ses conclusions définitives et recommande la dissolution de l’organisation. Le docteur Paul Baumann, président... Rapport Baumann : « Il faut démanteler Aegis »

L’enquête indépendante visant Aegis vient de livrer ses conclusions définitives et recommande la dissolution de l’organisation.

Le docteur Paul Baumann, président de la commission d’enquête, a résumé le contenu de l’épais rapport final :

« Aegis a été fondée en 3303 sur des bases solides et dotée d’un commandement efficace. L’efficacité de l’organisation s’est cependant érodée au fil des années, du fait d’une gestion des affaires courantes désastreuse et d’une négligence généralisée. Il s’y est développé un esprit de clocher encourageant chaque département à se concentrer sur ses propres problématiques plutôt que sur des objectifs stratégiques.

La réduction du financement a également eu un impact indéniable sur le moral du personnel, de même que l’absence de nouveaux progrès dans le domaine des technologies anti-xénomorphes. L’appel à des pilotes indépendants pour combattre les Thargoids est peu à peu devenu la norme, au point que certains membres d’Aegis les considèrent désormais comme des « mercenaires jetables ».

Plus spécifiquement, la perte du méga-vaisseau Alexandria et l’attaque illégale contre Hind Mine sont des catastrophes qui auraient pu être anticipées et évitées. Cette commission ne peut donc en toute conscience recommander une mesure susceptible de mettre de nouvelles vies en péril au nom d’Aegis. »

Des observateurs ont souligné que le rapport Baumann, comme il est communément désigné, ne fait pas référence à Rédemption et ne propose aucune solution de remplacement à Aegis.

Dans les actualités liées, l’amiral Aden Tanner a été reconnu coupable par la cour martiale et condamné à une radiation de la Marine fédérale pour manquement à l’honneur. Cette peine a cependant été suspendue à la demande de l’amiral de la flotte nouvellement nommé Tayo Maikori qui a ordonné un examen détaillé des éléments à décharge fournis par Ram Tah.