Les jours les plus sombres Les jours les plus sombres
Post Views: 737 Tandis que les maelstroms thargoids et leurs flottes envahissent de multiples systèmes habités, les réactions se multiplient dans la presse. Sol... Les jours les plus sombres

Tandis que les maelstroms thargoids et leurs flottes envahissent de multiples systèmes habités, les réactions se multiplient dans la presse.

Sol Today : « N’ayez aucun doute : nous menons actuellement une guerre de survie ! Ce sont des jours sombres qui nous attendent. Il faut balayer de la main l’idée absurde d’une paix avec les xénomorphes. L’heure n’est plus ni à la politique ni aux débats stériles. Les Thargoids n’ont qu’un seul but, nous annihiler. Il ne tient qu’à nous de résister et de nous battre. »

Old Worlds Gazette : « Il s’agit là de l’assaut le plus inquiétant des Thargoids à ce jour. Des centaines de milliers de personnes ont été massacrées. Des millions d’autres ont été forcées de prendre la fuite. Des stations et des ports planétaires ont été bombardés, des systèmes entiers conquis en quelques jours à peine. Il est à craindre que plus aucun lieu ne soit à l’abri du danger si nous ne mettons pas un terme à ces attaques d’une sauvagerie sans nom. »

Citizens’ Chronicle : « S’il faut bien sûr saluer la vitesse d’intervention de la flotte, qui a immédiatement réagi pour défendre les citoyens de l’Empire contre les Thargoids, il devient de plus en plus difficile d’ignorer les appels désespérés des systèmes moins bien lotis. Leurs cris parviendront-ils à attendrir l’empereur au point d’accepter de déployer un peu plus encore ses ailes protectrices ? »

L’Empirical : « La nature dangereuse de ces maelstroms déjoue pour l’instant toute tentative d’analyse scientifique. En termes d’échelle et de composition, ils ressemblent à de petites nébuleuses, bien que tout porte à croire qu’ils soient artificiels. Leurs nuages incroyablement corrosifs ont la même signature chimique que certaines technologies thargoids, mais nos outils sont dans l’incapacité totale d’identifier leur origine. »

Le Sovereign : « Les conflits actuels ont éclipsé la tragédie du Kingfisher, mais un détail semble pourtant plus que digne d’intérêt : la présence de capteurs thargoids au milieu des débris du méga-vaisseau. Cette découverte laisse à penser que l’un des volontaires de l’équipage a introduit ces appareils clandestinement à bord, dans l’espoir d’attirer l’attention des Thargoids sur les communications résolument pacifiques du méga-vaisseau. Cette personne n’aura sans doute pas compris que les vaisseaux xénomorphes se montrent normalement très agressifs lorsqu’ils détectent leur technologie à bord d’appareils humains. Espérons surtout qu’il s’agissait là d’un drame fortuit, et non de quelque sinistre complot. »