Les Duval se réunissent pour fêter le Nouvel An Les Duval se réunissent pour fêter le Nouvel An
Post Views: 364 La princesse Aisling Duval a donné le coup d’envoi de l’année 3308 en présentant son cousin Hadrian Duval, son épouse et... Les Duval se réunissent pour fêter le Nouvel An

La princesse Aisling Duval a donné le coup d’envoi de l’année 3308 en présentant son cousin Hadrian Duval, son épouse et leur fils nouveau-né à la haute société impériale.

Le journaliste de divertissement Solomon Helios a assisté à l’événement :

« Après l’annulation de la réception annuelle de la princesse Aisling l’an dernier suite à la disparition de son père en 3306, toute l’aristocratie s’est retrouvée au palais d’Emerald pour le premier grand événement mondain de l’année. La famille impériale, connue pour le faste et la somptuosité de ses fêtes, s’est une fois de plus surpassée pour célébrer la nouvelle année.

Présent pour la première fois, le jeune couple formé par Hadrian Duval et Lady Astrid Minerva-Duval s’est montré étonnamment charmant, alors que tous deux étaient encore récemment recherchés par les forces de l’ordre. Les invités ont pu savourer leurs anecdotes faites de voyages commerciaux et de combats à bord de vaisseaux minuscules datant de l’époque où leur seul titre de noblesse était celui de commandant.

Mais le véritable invité d’honneur a passé l’essentiel de la fête à dormir, inconscient de l’extraordinaire attention dont il faisait l’objet. En effet, c’est à l’occasion de cette réception que le tout jeune Hector, né alors que ses parents se trouvaient sous la protection du Sénat, a fait sa première apparition publique. De nombreux dignitaires ont ainsi tenu à faire enregistrer leur image aux côtés du « futur empereur », expression qui était ce soir-là sur toutes les lèvres.

Mais que devient l’actuel empereur, vous demandez-vous ? Contrairement à la famille d’Hadrian, Arissa Lavigny-Duval reste coupée du monde et ne communique avec le Sénat qu’à distance. Maintenant que la menace terroriste a été écartée, l’heure ne serait-elle pas venue pour Sa Majesté Impériale de réapparaître devant ses loyaux sujets ? »