Le silence d’après Le silence d’après
Post Views: 560 La victoire thargoid dans le système HIP 22460 a soulevé de nombreuses questions auxquelles ni Azimuth Biotech, ni les superpuissances n’ont... Le silence d’après

La victoire thargoid dans le système HIP 22460 a soulevé de nombreuses questions auxquelles ni Azimuth Biotech, ni les superpuissances n’ont encore répondu.

Ernesto Rios, correspondant sur le terrain pour Vox Galactica, a publié un rapport résumant les dernières évolutions :

« Deux jours se sont passés depuis le massacre d’HIP 22460, qui a fait plusieurs milliers de morts. Il n’y a pas eu de nouvelles de la Force de défense de l’Alliance ou des flottes impériales et fédérales. Tous les organes de presse ont interdit à leurs journalistes d’entrer dans le système, en raison du risque extrême d’attaque par les Thargoids. Nous n’avons toujours pas de détails sur les raisons de l’échec de l’Onde Proteus. Alors que les échos de ces événements horrifiants se dissipent, le silence des autorités est assourdissant.

Les méga-vaisseaux survivants d’Azimuth Biotech, le Glorious Prospect et le Musashi, restent dans le système proche Pleiades Sector CW-U B3-2 auprès du vaisseau de Sirius Corporation, El Centinela Cadejo. Ces derniers acceptent un flot continu de survivants d’HIP 22460, dont les nacelles d’évacuation ou les vaisseaux ont survécu assez longtemps pour regagner assez de puissance avant que l’assaut des Thargoids ne les atteigne. Le personnel médical a refusé à la presse l’accès aux baies médicales, les empêchant des s’entretenir avec des témoins.

Sans déclaration formelle d’Azimuth, et le statut de Rédemption étant toujours inconnu, nous ne pouvons que spéculer sur ce qui s’est passé dans HIP 22460. La méthode des Thargoids pour résister à l’impulsion énergétique de l’Onde Proteus reste inexpliquée, et leur domination ultérieure du système a provoqué un malaise général. Plutôt que de mettre fin à la Seconde Guerre Thargoid, Rédemption pourrait l’avoir portée à des sommets terrifiants. »

Heimar Borichev, rédacteur en chef adjoint du Sovereign, a également commenté la situation :

« Évidemment, il s’agit d’une immense tragédie, et nous devons honorer ceux qui ont perdu la vie. Mais essentiellement, les Thargoids se sont juste défendus du xénocide que nous avons cherché à leur infliger. Pouvons-nous réellement justifier notre indignation morale face à cette espèce qui se protège contre notre arme de destruction massive ? Aurions-nous pu éviter cela ? »