La secte des adorateurs des Thargoids suscite l’hostilité La secte des adorateurs des Thargoids suscite l’hostilité
Post Views: 162 Le public n’a pas tardé à manifester sa méfiance et son hostilité à l’égard de la secte vouée à la vénération... La secte des adorateurs des Thargoids suscite l’hostilité

Le public n’a pas tardé à manifester sa méfiance et son hostilité à l’égard de la secte vouée à la vénération des Thargoids.

Ce culte dépourvu de nom attend l’avènement d’un prétendu « Dieu des confins » et l’extinction de l’humanité tout entière, à leur notable exception. Leurs ruches-chapelles, inspirées de l’esthétique thargoid, ont fait leur apparition sur plusieurs mondes indépendants, ainsi que dans une poignée de systèmes de la Fédération et de l’Alliance.

Les forces de sécurité demeurent sur le qui-vive. Elles ont ainsi procédé à de nombreuses arrestations à la suite de délits visant la secte, du simple graffiti aux dégradations plus importantes, en passant par des cas de violence verbale ou de voies de fait. On ne signale pour l’instant aucune résistance, représailles ou appels à l’aide de la part des fidèles.

Juanita Bishop, qui mène une campagne de protection des citoyens, prétend mettre en garde le public contre un danger bien réel :

« Si ces amoureux des Thargoids veulent renoncer à leur humanité, grand bien leur fasse ! Mais qu’ils ne soient plus autorisés à vivre parmi nous ! Nos gouvernements devraient rassembler ces cinglés malodorants et les envoyer rejoindre les xénomorphes qu’ils aiment tant. Et s’ils ne le font pas, c’est à nous de les arrêter. Voulez-vous vraiment que ces dégénérés se faufilent chez vous en pleine nuit pour s’en prendre à vos proches de façon inhumaine ? »

De nombreux responsables affichent cependant une position diamétralement opposée, comme le conseiller Quinn Damico du système d’Aranbarahun :

« Je tiens à rassurer nos concitoyens : les adorateurs du Dieu des confins, bien qu’étranges, sont inoffensifs. Tout acte criminel commis à leur encontre – appel à la violence compris – pourra donner lieu à des poursuites judiciaires. Le droit à la liberté de culte est reconnu par la loi dans tous les systèmes où la secte est présente. »