La Reorte Mining Coalition milite pour l’indépendance La Reorte Mining Coalition milite pour l’indépendance
Post Views: 515 La Reorte Mining Coalition souhaite rompre les liens qui l’unissent à l’Alliance en protestation du pacte militaire défensif signé avec Sirius... La Reorte Mining Coalition milite pour l’indépendance

La Reorte Mining Coalition souhaite rompre les liens qui l’unissent à l’Alliance en protestation du pacte militaire défensif signé avec Sirius Corporation.

Vox Galactica a publié un message du président de la faction, Fergus Cassidy :

« La période probatoire de trois mois cache bien évidemment un traquenard. Elle permettra aux séides de Sirius de corrompre, de convaincre, voire d’intimider les décisionnaires de l’Alliance afin de les forcer à accepter la présence et l’influence de Li Yong-Rui. Pour notre part, nous préférons largement déclarer notre indépendance plutôt que de laisser cette corporation avide et indigne de confiance souiller les cieux de Reorte. »

Le conseiller Ainsley Niven, qui représente Reorte, a déclaré à ses pairs à l’Assemblée :

« Si je m’élève bien entendu contre une décision aussi radicale, force m’est aussi de constater la puissance des sentiments qui animent la faction au pouvoir dans mon système stellaire. Aux yeux des dirigeants de la Reorte Mining Coalition, quitter l’Alliance est tout bonnement moins dangereux que de laisser Sirius Corporation s’ingérer dans nos infrastructures. »

Vanya Driscoll, correspondante politique pour l’Alliance Tribune, a rapporté :

« Les rumeurs les plus alarmistes vont bon train. À les écouter, la situation risque d’aboutir à une succession de déclarations d’indépendance et à un exode massif, comme en écho à la crise de sécession qui a bouleversé la Fédération l’an dernier. Pour autant, rien ne permet aujourd’hui d’affirmer qu’une conclusion aussi dramatique est inéluctable.

La seule certitude, c’est que la campagne du premier ministre Mahon visant au rapprochement avec Sirius Corporation a un effet très délétère. Le rôle important de Reorte au sein de l’Alliance est historique et n’est plus à démontrer. Son départ serait un véritable camouflet pour la mégacorporation qui cherche à se présenter sous son meilleur jour. Il risquerait même de nuire durablement à sa réputation. »