D’anciennes victimes à mettre au compte de la Ligue des représailles ? D’anciennes victimes à mettre au compte de la Ligue des représailles ?
Post Views: 154 Un rapport récent suggère que l’organisation terroriste connue sous le nom de Ligue des représailles pourrait être responsable d’un plus grand... D’anciennes victimes à mettre au compte de la Ligue des représailles ?

Un rapport récent suggère que l’organisation terroriste connue sous le nom de Ligue des représailles pourrait être responsable d’un plus grand nombre de morts qu’on ne le soupçonnait jusqu’ici.

Le journaliste indépendant Flint « Firemaker » Lafosse a livré le fruit de ses investigations au fil d’information Rewired :

« Nous savons que les agents de la Ligue éliminent les descendants d’anciens membres de l’INRA, et tout portait à croire que cette série meurtrière avait commencé avec l’empoisonnement de ce sénateur impérial. Mais se pourrait-il que cet assassinat soit tout simplement le premier à être revendiqué ? Et si cette organisation sévissait depuis des années sans que personne ne s’en soit jamais rendu compte ?

Fort de ce soupçon, j’ai mené ma petite enquête en reprenant les cas d’homicides non résolus. J’ai ainsi découvert que la Fédération compte une bonne dizaine de décès dus à un agent neurotoxique, à l’image du sort réservé au sénateur et à d’autres victimes. Et bien que je n’ai pas réussi à identifier tous les défunts, j’ai malgré tout pu établir un lien formel entre quatre d’entre eux et l’INRA. À noter que ces gens ne sont pas morts récemment, mais au cours des cinq dernières années. Coïncidence?

L’espace pourrait aussi constituer un terrain de chasse privilégié pour la Ligue. Pensez à toutes ces épaves mystérieuses trouvées à la dérive au fil des ans. Combien ont été détruites pour avoir eu à leur bord un membre d’équipage ayant un lien ténu avec l’INRA ? Des dizaines ? Des centaines ? Depuis combien de temps la Ligue se cache-t-elle parmi nous et s’en prend-elle silencieusement à des gens ordinaires ? Et qui sera sa prochaine victime ? »

L’inspecteur en chef Kay Killbride d’Interpol s’est fait le porte-parole de l’équipe chargée de l’enquête sur les activités de la Ligue :

« Il nous est hélas impossible de confirmer l’implication de la Ligue dans ces affaires classées, mais nous tenons à mettre en garde le public contre ce genre de spéculations sans fondement qui ne servent qu’à semer la confusion. Nos agents continuent à travailler sur des pistes plus concrètes et susceptibles de faire progresser l’enquête sous peu. »