Abolition du rôle de président de l’Alliance Abolition du rôle de président de l’Alliance
Post Views: 280 Réagissant aux dernières révélations sur les nombreux crimes de Gibson Kincaid, l’Assemblée a décidé d’abolir le rôle même de président de... Abolition du rôle de président de l’Alliance

Réagissant aux dernières révélations sur les nombreux crimes de Gibson Kincaid, l’Assemblée a décidé d’abolir le rôle même de président de l’Alliance.

Évoquant le vote ayant entériné cette décision, le premier ministre Edmund Mahon a déclaré :

« Les événements récents ont prouvé que la fonction présidentielle est exposée à tous les abus. Par là même, elle constitue une menace à l’intégrité de l’Alliance. Après avoir longuement débattu de la question, l’Assemblée a voté, à une majorité écrasante, la suppression de ce rôle de notre constitution.

Le Cabinet du président de l’Alliance va donc être restructuré. Les nombreux membres qui resteront en place seront appelés à devenir des ambassadeurs apolitiques, ainsi qu’il en avait été convenu lors de la fondation de cet office. Il sera placé sous la responsabilité du conseiller Elijah Beck, qui s’est porté volontaire pour démissionner et assumer cette charge.

Il ne nous reste plus qu’à espérer que ce triste épisode de la riche histoire de l’Alliance ait trouvé sa conclusion. »

Au cours de la même séance, l’Assemblée a également voté l’élévation au Conseil des amiraux de Tahir West, qui dirige la flotte de Tionisla, afin de remplacer Frederick Yamamoto, l’officier déchu.