Un nouveau genre d’artefacts non humains ? Un nouveau genre d’artefacts non humains ?
Post Views: 584 *ALERTE du Cercle des pilotes* Des rapports anecdotiques suggèrent que des pilotes indépendants ont peut-être découvert des artefacts non humains d’un... Un nouveau genre d’artefacts non humains ?

*ALERTE du Cercle des pilotes*

Des rapports anecdotiques suggèrent que des pilotes indépendants ont peut-être découvert des artefacts non humains d’un nouveau genre.

À cette heure, l’on ignore toutefois complètement comment et où ces artefacts ont pu être récupérés. Les rares informations proviennent de communications isolées de membres du Cercle des pilotes.

Voici par exemple le message public posté sur le réseau de l’ECI par le commandant Marcus Mercer :

« J’ai récemment croisé une vieille amie. Appelons-la Digger. Il y a des années, on formait une bonne petite équipe de récupération d’artefacts des Guardians et des Thargoids, elle et moi. On vendait nos trouvailles et on partageait les bénéfices. Bref, cette fois-ci, elle a mentionné transporter quelque chose d’inhabituel. Et elle m’a invité à monter à bord afin de me faire ma propre opinion.

Quand j’ai vu la chose à la lueur qui entrait par la baie vitrée, j’ai tout de suite compris qu’elle n’était pas humaine. Et j’ai aussi réalisé qu’il ne s’agissait pas d’une autre relique poussiéreuse arrachée à son repos millénaire. Ce que j’avais sous les yeux semblait plus neuf. Vivant. Et ça luisait, et ça vibrait, je vous dis que ça, au point que j’en ai même eu un frisson dans le dos.

Apparemment, c’est le commandant Kralone qui a été le premier à mettre la main sur l’un de ces objets. Digger m’a expliqué qu’elle avait pigé comment en récupérer un à son tour et qu’elle se ferait une joie de me mettre au parfum… moyennant finance. Je lui ai répondu en riant que si Aegis avait toujours été en activité, l’organisation aurait aligné un sacré paquet de crédits pour acquérir la chose. Et là, Digger s’est arrêtée net et elle m’a lancé un long regard. Ensuite, elle m’a expédié dehors manu militari. Je n’ai même pas eu le temps de quitter le hangar qu’elle avait déjà décollé !

Bon, je sais que Digger passe le plus clair de son temps à farfouiller les sites planétaires de surface des Thargoids. Du coup, je vais m’organiser une petite virée, histoire de voir ce que je peux découvrir. Il y a forcément d’autres de ces choses dans le cosmos. Alors, s’il y a moyen de faire fortune, je vais certainement pas me priver ! »