Actualité galactique : Le point sur le retour des Thargoids Actualité galactique : Le point sur le retour des Thargoids
Post Views: 46 Si l’on réalise aujourd’hui que les artefacts inconnus repérés en 3301 étaient le tout premier indice du retour des Thargoids, les... Actualité galactique : Le point sur le retour des Thargoids

Si l’on réalise aujourd’hui que les artefacts inconnus repérés en 3301 étaient le tout premier indice du retour des Thargoids, les origines du chapitre actuel de cette saga sont à dater de l’an dernier. En effet, entre la découverte d’épaves non humaines dans la nébuleuse des Pléiades et les premières interceptions réalisées par des unités thargoids, en janvier 3303, seulement quelques mois se sont écoulés.

Par ailleurs, des rapports faisant état d’attaques de navires de la Fédération dans le système de Maia ont fait la une de l’actualité au mois de mai. Si des témoins ont alors affirmé avoir aperçu des bâtiments thargoids sur les lieux des massacres, la Fédération s’était refusée à tout commentaire.

Quelques semaines plus tard, la découverte de structures massives dans plusieurs systèmes faisait les gros titres des médias de la galaxie entière. Plusieurs de ces constructions, apprit-on rapidement, renferment des composants technologiques thargoids toujours opérationnels.

Alors que les révélations s’enchaînaient à une vitesse vertigineuse, les réactions des superpuissances ont d’abord trahi leur confusion et leur nervosité. Cependant, la création récente d’Aegis, à l’initiative des trois géants galactiques, suggère que l’humanité est désormais sur la bonne voie. L’organisation scientifique a pour but, rappelons-le, de coordonner les recherches sur les Thargoids.

Le professeur Cora Shaw, directrice de l’institut Palin, a parfaitement résumé les défis auxquels Aegis est confrontée :

« Pourquoi les Thargoids ont-ils pénétré dans l’espace humain ? Est-il possible d’établir le contact ? Sont-ils hostiles ? J’espère sincèrement qu’Aegis sera en mesure d’apporter rapidement des réponses à ces questions cruciales. »

Dans un article de l’Imperial Herald, le journaliste Kelvin Masters a quant à lui résumé au mieux l’opinion publique :

« Les balanes semblent prouver que les Thargoids avaient atteint Maia et Merope bien avant que l’on y mette le pied. Pour ce que l’on en sait, l’humanité vient tout simplement d’empiéter sur leur territoire. Je ne voudrais pas passer pour un alarmiste, mais je suis convaincu qu’il est tout à fait possible que les Thargoids passent à l’attaque du jour au lendemain. D’autant plus que leur comportement laisse supposer qu’ils sont en train d’essayer d’identifier nos faiblesses. »