Home > Actualité Galactique > Actualité galactique : Ishmael Palin lève le voile sur son enlèvement

Actualité galactique : Ishmael Palin lève le voile sur son enlèvement

Depuis que le professeur Ishmael Palin et son équipe ont été arrachés aux griffes de l’organisation criminelle connue sous le nom de  » Blue Hand gang « , les spéculations vont bon train. En particulier, l’on s’interroge sur l’identité des responsables de cet enlèvement. Si le Blue Hand Gang trempe volontiers dans le trafic d’êtres humains, le kidnapping ne constitue pas l’un de ses modi operandi habituels. On soupçonne donc le gang d’avoir acheté le professeur et son équipe, non d’être responsable de leur disparition initiale.

Ayant retrouvé toutes ses facultés, le professeur vient de lever le voile sur son calvaire :

 » Qualifier ces éléments de traumatisants serait un bel euphémisme. Nous naviguions paisiblement dans l’espace, lorsqu’en une fraction de seconde, tout a basculé. Une alarme s’est mise à retentir, et le vaisseau a fait une violente embardée. Puis dans une explosion assourdissante, nos navires d’escorte se sont transformés en boules de feu. J’ai tout de suite compris que nous n’avions pas affaire à de vulgaires pirates. Un peu plus tard, nous avons senti l’appareil ralentir et disparaître dans les entrailles du navire de nos agresseurs. Notre coque a été percée, et des silhouettes vêtues de noir se sont ruées à l’abordage. J’ai très vite perdu connaissance.

Je suis revenu à moi dans une pièce sombre, attaché à une chaise. Ils m’ont interrogé pendant une éternité, des jours entiers, comme je ne l’ai compris que plus tard, car j’ai vite perdu la notion du temps dans cette cellule sans hublot. Ils ont fait attention à ne jamais dévoiler leurs visages, mais je me souviens de leurs questions. Pourquoi étudiais-je les artefacts inconnus ? À qui avais-je révélé quoi ? J’ai insisté, en vain, sur le fait que mes informations étaient pour la plupart du domaine public. Ils étaient convaincus que je leur cachais quelque chose.

J’ai vite compris qu’ils n’avaient pas l’intention de me laisser la vie sauve. Ils m’ont fait une injection, et je me suis senti plonger dans les ténèbres, persuadé d’avoir été empoisonné. Il s’agissait en fait d’un simple sédatif. Quoi qu’il en soit, je n’ai rouvert les yeux que sur le lit d’hôpital de l’aile médicale de Wilkes Orbital.  »

Interrogé quant à l’identité de ses kidnappeurs, le professeur a répondu :

 » J’ignore le nom de leur organisation, mais je sais ce qu’ils représentent : la tyrannie, l’oppression, la suppression des libertés civiques. Sous des bannières différentes, de tels groupes existent depuis des millénaires. « 

A voir aussi

Actualité galactique : Des voix discordantes

Une grande partie de la galaxie se réjouit à l’idée que la guerre froide opposant …